Étape 7 : Pont-du-Gard – Gap

La chaleur que nous avons affrontée hier était terrible et nous a menée à écourter l’étape. Avec un peu d’appréhension nous partons ce matin pour 207 km entre le Gard, le Vaucluse, la Drôme, les Alpes de Haute-Provence et les Hautes-Alpes !

Alors que la première semaine nous participions volontiers aux soirées karaoké, il faut bien avouer que lorsqu’on est fatiguées et qu’on souhaite se reposer, être situées à proximité de vacanciers chantant à tue-tête, n’est plus très agréable…

La nuit a donc été courte, dans une atmosphère suffocante. Réveil à 5h pour le départ sur cette étape.

Nous avons le bonheur de pouvoir traverser le Pont du Gard !! Nous ne pensions pas cela initialement possible mais être matinales a du bon. Une lumière magnifique nous accueille et souligne les lignes majestueuses de ce monument historique dont les alentours sont en effervescence, à l’approche du grand jour du passage des coureurs professionnels.

Ce parcours à d’ailleurs un ancrage historique fort. Orange, Vaison-la-Romaine, autant de haut-lieux que nous avons la chance de traverser.

Alors que nous atteignons la Drôme nous apercevons au loin un autre monument, du cyclisme cette fois-ci. Après le géant des Pyrénées nous côtoyons le géant de Provence, le Mont Ventoux qui domine notre horizon.

Nous ne l’emprunterons pas cette année mais d’autres géants nous attendent et ils s’annoncent au loin, alors que nous quittons la Drôme pour les Hautes-Alpes. Et le parcours devient plus valloné : nous terminons à 981 m, après une rencontre avec El Diablo, au sommet du col de la sentinelle offrant une vue magnifique sur la vallée qui nous mènera, après une belle descente, vers Gap, terminus de cette journée !

Sitôt arrivées, sitôt reparties, direction Embrun. Demain nous attaquons le plat de résistance de notre Tour … les Alpes, avec 3 cols à plus de 2 000 m au programme !