Étape 4 : Tarbes – Tourmalet Barèges

Pour notre plus grand bonheur, notre périple dans les Pyrénées se poursuit. L’étape de ce jour aura un goût particulier, car nous allons passer la barre symbolique des 2 000 m d’altitude en faisant la rencontre d’un géant parmi les géants, le fameux Tourmalet, une légende du cyclisme !

L’ambiance camping nous sied décidément à merveille. Pour la seconde soirée consécutive, nous avons, en effet, participé à la soirée karaoké jusqu’à une heure avancée, soirée succédant au brunch auquel l’équipe The21 nous a très gentiment convié ! Les réveils ont donc été nécessaires, ils ont été réglés à 5h.

Le petit-déjeuner sera rapidement effectué et nous nous attelons directement au démontage de notre camp de base. Les automatismes commencent à opérer et nous sommes de plus en plus efficaces !

Alors que les premiers rayons du soleil franchissent les montagnes se dressant à l’horizon, nous avons le bonheur d’accueillir Thierry, une connaissance de notre première saison, avec qui nous avons effectué de nombreux kilomètres l’an passé ! Le genre de visite qui met du baume au cœur et qui nous motive encore plus pour partager nos aventures.

À 6h30 nous sommes donc sur la route pour une belle partie de manivelle qui s’annonce !

117 km au programme…

… avec 2 cols, et pas des moindres : le Soulor (11,9 km à 7,8 %) et la légende, le Tourmalet, col hors catégorie culminant à 2 115 m et ne proposant pas moins de 19 km à parcourir avec une pente moyenne de 7,4 % !

Le premier col de la journée est magnifique.

Le Soulor se situe dans un écrin de verdure absolument sensationnel. Chemin faisant, notre Martine a fait la rencontre d’un cycliste local, pour qui cette ascension est quotidienne… petit détail, il est âgé de 70 ans !

Quand on évoque les vertus du sport au service de la santé… en voilà une illustration parfaite !

La journée est exceptionnelle et le soleil magnifie encore ce spectacle sur ces routes que nous sommes très nombreux à parcourir en ce jour particulier. En effet, c’est aujourd’hui l’anniversaire du maillot jaune, qui fête son premier siècle.

Plus de 2 000 m !

La température monte tout comme l’altitude, et le nombre de camping-cars est lui aussi croissant : il est toujours impressionnant de constater le nombre d’aficionados qui s’installent, pour certains très longtemps à l’avance, sur ces routes du Tour de France.

Nous les comprenons car c’est le meilleur endroit pour admirer les sportifs en plein effort. Sur ces pentes, inévitablement, la cadence de pédalage se fait plus basse alors que le dénivelé s’accumule et que les pentes se raidissent.

Mais nous tenons bon, les différents messages de soutien que nous recevons depuis ce matin nous donnent des forces ! Conscientes de la chance que nous avons, nous apprécions chaque kilomètre, chaque mètre gravi à sa juste valeur, en pensant à ce qui nous attend dans quelques instants, une rencontre avec la sculpture monumentale qui se dresse au-dessus de cette ligne d’arrivée que nous visons depuis ce matin.

Les derniers kilomètres sont les plus difficiles… un dernier pic à 13 % et enfin nous apercevons le Géant et les supporters qui nous applaudissent… voilà, nous y sommes ! 

Bière et tarte aux myrtilles !

En fait, nous n’allions pas le dire plus tôt… mais nous avions d’autres motivations… un dernier ravitaillement qui nous attendait au sommet ! Il est désormais grand temps de reprendre la route, en voiture cette fois-ci.

En effet, ce sont plus de 3 heures de trajet qui nous attendent. Qui plus est, si nous voulons arriver à l’heure pour la soirée karaoké il ne faut pas perdre de temps !!