218 km entre Carcassonne et Bagnères-de-Luchon ? C’est fait !

Les filles de #ComeBakea ont fait la rencontre des Pyrénées, en grandeur nature, ce lundi 23 juillet avec l’étape la plus longue : 218 km entre Carcassonne et Bagnères-de-Luchon, comprenant la traversée de l’Aude, l’Ariège, la Haute-Garonne et un passage en Espagne, le tout ponctué par 3 cols.

 

Il fallait se lever de bonne heure pour affronter cette étape. C’est donc à 6h40, après un réveil avant notre compagnon de route, le soleil, que nous avons démarré notre aventure sur cette étape à la difficulté progressive. Il faut dire qu’il était important de bien calculer notre temps de route afin d’arriver avant la tombée de la nuit.

Aucun souci particulier sur les premiers kilomètres, très agréables et plutôt roulants. Des paysages déjà magnifiques s’offrant à nos yeux. Nous entrons progressivement dans un décor plus montagneux au fur et à mesure que le soleil darde ses rayons sur les versants qui nous entourent : compteurs et thermomètres s’affolent, vivement les premières bosses et les passages dans les bois !

En ces magnifiques contrées, nous retrouvons les signaleurs du Tour de France qui se chargent de la préparation du passage des professionnels, programmé le lendemain.

Les Pyrénées !

La montagne est à nous, et elle est belle, mais la chaleur est finalement aussi accablante dans les cols…  Néanmoins, pour notre plus grand bonheur, nous avons pu faire trempette dans les fontaines, idéal pour la récupération et pour faire baisser la température !

 

Les cols sont l’occasion pour nous de faire à nouveau la rencontre d’inconditionnels du Tour qui suivent leurs héros d’étape en étape. Leurs encouragements et ceux des supporters, qui sont déjà bien installés sur les pentes, nous ont porté. Les paysages sont à couper le souffle et ils méritent bien une petite pause photo !

 

 

Une fois les cols de Portet et de Menté passés, nous entrons en Espagne : l’occasion d’un ultime ravitaillement avant d’attaquer la dernière difficulté de la journée, le col du Portillon. Notre Lulu en profite pour faire le plein de muffins !

 

« Ça, c’est fait ! »

On y est ! Le camping-car est arrivé à bon port ! Merci à Sindy et Delphine, à la tête de la logistique sur cette longue journée, et qui ont dû faire face à la difficulté de rouler en montagne, mettant la mécanique de notre véhicule à rude épreuve.

Alors que le soleil se couche à l’horizon, nous arrivons à Bagnères-de-Luchon avec la satisfaction du devoir accompli :  place au repas et au repos !

Encore une fois, il est important de le répéter, un énorme merci pour vos petits messages qui nous sont relayés au cours de la journée : nous vivons des moments intenses et magiques et nous sommes heureuses de pouvoir les partager avec vous !

Restez connectés !